Concertation & participation citoyenne

Principe 10 de la Déclaration de Rio en 1992
« Les États doivent faciliter et encourager la sensibilisation et la participation du public ».

approche de la concertation

La démocratie participative et plus globalement la « participation » est l’implication du citoyen dans le débat public et l’aide à la décision politique. De cette implication spontanée et volontaire, le citoyen devient acteur de la vie publique, peut intervenir sur des projets, des démarches, des stratégies politiques.

La parole des acteurs, des habitants, des individus qui vivent et connaissent un territoire est indispensable pour valoriser celui-ci, révéler ses spécificités, son identité, sa valeur. C’est en cela que l’implication des hommes, des femmes et des enfants du territoire étudié, à travers leur perception, nous semble nécessaire à toute démarche de valorisation, qu’elle porte sur un projet urbain dans son ensemble ou sur action en particulier.

Démarche envisagée

  « Les masses font du bruit, les citoyens délibèrent ; les masses ont un comportement, les citoyens agissent ; les masses se heurtent et se croisent, les citoyens s’engagent, partagent et contribuent » (Barber Benjamin).

Nous restons convaincue que toute forme de participation active et directe du citoyen permet de faire avancer le développement d’un territoire et aide à la décision politique.

Nous choisissons de porter la parole des acteurs, habitants ou non habitants au cœur du projet urbain, en considérant que chaque perception individuelle a son importance in fine, et que chaque représentation du territoire est à prendre en compte et à valoriser au même titre que la parole collective.

C’est pourquoi, les méthodes retenues sont in situ, où, à travers la réalisation de balades urbaines, de déambulations, de visites ou d’ateliers thématiques nous recueillons chaque perception que nous enregistrons et que nous restituons fidèlement.

Nous avons a cœur de restituer un bilan de concertation objectif et scientifique, tout en illustrant le verbatim.

Nous défendons également l’idée d’une reconnaissance nécessaire des participants au processus de décision. C’est pourquoi, nous pensons que les élus et la maîtrise d’ouvrage doivent être porteurs de celle-ci et reconnaître l’implication des acteurs.

La forme du rendu (restitution) de la concertation apporte cette reconnaissance.

Formes et restitutions de la concertation

La perception des individus est mise en évidence à travers différents livrables qui peuvent prendre la forme de tout ou partie d’un livre, d’un film, d’un reportage photo, ou encore la réalisation de « cartes d’émotions », méthode développée par Anne-Solange Muis (lire article) qui consiste à inscrire les émotions des participants sur la carte du territoire parcouru en fonction de leurs ressentis aux lieux, leur vécu, leurs histoires personnelles au territoire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Références récentes

En cours, 2018AlphavilleValorisation de l’étude portée par Alphaville dans l’AMO à la programmation, le phasage et montage opérationnel du Grand projet urbain « Centralité métropolitaine Sud » de la Métropole de Grenoble.

Contact: laurent.pinon@alphaville.fr 

 

2017 : AlphavilleOrganisation, réalisation et restitution de deux balades urbaines pour recueillir la parole habitant en amont du  lancement de la phase 3 de la ZAC Andromède à Blagnac et Beauzelle (Métropole de Toulouse, Oppidea).

Contact: f.abdelkader@oppidea.fr 

2015: Communauté urbaine de Dunkerque, Halle aux sucres: Organisation, réalisation et restitution d’ateliers pédagogiques auprès de classes de CM1 & CM2 dans la communauté urbaine de Dunkerque (recueil de perceptions, mise en place animation d’ateliers pédagogiques, restitution des travaux à l’exposition sur la Ville récréative (dir. Th. Paquot), réalisation d’un film documentaire sur la méthode et les perceptions recueillies, rédaction d’un chapitre d’ouvrage dans La ville récréative, Infolio, 2015)

Contact: fabienne.lesieux@cud.fr